Colloque ETIC 3 : École et technologies

Colloque ETIC 3 – École et technologies

Le colloque ETIC 3, organisé avec le soutien du Gis2if, aura lieu les 27-28-29 juin 2018 à l’Université Paris Descartes.

Une place d’honneur aux travaux de Georges-Louis Baron y sera faite, à l’occasion de son admission à l’éméritat, au sein du laboratoire EDA et du département des sciences de l’éducation de l’UniversitéParis Descartes.

Inscription et programme (à venir) :

https://colloque-etic-3.sciencesconf.org/resource/page/id/2

Continuer la lecture de Colloque ETIC 3 : École et technologies

Journée doctorale Gis2if — CIREL

Le mardi 20 mars, de 9h15 à 17h, aura lieu la première journée doctorale du Gis2if, organisée en partenariat avec le CIREL, et en prélude au 2e colloque international e-formation des adultes et des jeunes adultes.

L’événement se tiendra à l’Université Lille 1, Cité scientifique, bâtiments B5 et B6, 2e étage, salles 206 et Trigone, Rue Elisée Reclus – Cité Scientifique
59655 Villeneuve d’Ascq cedex

 

Le programme de la journée est le suivant :

[9h15 – 9h30] Propos introductifs : Georges-Louis Baron (Université Paris Descartes, ÉDA)

[9h30 – 11h] Moocs et enseignement à distance
9h30 – 10h : Sonia Huguenin (Université Paris Descartes, ÉDA). « Comportements de participants inscrits à des formations à distance, en ligne, payantes ».
10h – 10h30 : Rachel Lafaye (Université de Bourgogne Franche-Comté, CIMEOS). « Impact du design des MOOC sur l’expérience des inscrits en formation ».
10h30 – 11h : Elhadji Diallo (Université de Normandie-Rouen, CIRNEF). « Perception des étudiants aux pratiques de suivi du memoire de master : le cas d’un dispositif d’enseignement à distance en langue ».

Discutant : Matthieu Cisel (Université Paris Descartes, ÉDA)

[11h – 11h30] Pause

[11h30 – 12h30] Littératie numérique
11h30 – 12h : Zoé Maltet (Université de Lille, GERiiCO). « La culture numérique au prisme du genre ».
12h – 12h30 : David Guigui (Université de Lille, Théodile-CIREL). « La littératie numérique d’adultes en formation ».

Discutante : Aude Seurrat (Université Paris 13, LabSIC)

[12h30 – 13h30] Déjeuner

[13h30 – 15h] Collaboration
13h30 – 14h : Dalila Bebbouchi (Université de Lille, Trigone-CIREL). « Influence de l’entraide entre apprenants sur le degré d’autodétermination de leur motivation dans les formations à distance : le rôle du sentiment d’appartenance sociale ».
14h – 14h30 : Andrea Tucker (Université de Lille & Université de Technologie de Compiègne). Apprendre à collaborer : le role des espaces numeriques pour la construction des competences de collaboration.
14h30 – 15h : Anaïs Dewerdt (Université de Lille, Trigone-CIREL). « Autorégulation collective et sentiment d’appartenance sociale. Le cas d’apprenants adultes àdistance dans le cadre d’une activité pedagogique en groupe ».

Discutant : Georges-Louis Baron (Université Paris Descartes, ÉDA)

[15h – 15h30] Pause

[15h30 – 16h30] Environnements (personnels) d’apprentissage
15h30 – 16h : John Augeri (Université Paris Sorbonne, Gripic). « Tendances et enjeux des espaces physiques d’apprentissage innovants : le cas du Japon ».
16h – 16h30 : Anthony Pecret (Université de Lille, Trigone-CIREL) : « Rôles de la perception d’ouverture d’une formation a distance dans la configuration d’un Environnement Personnel d’Apprentissage ».

Discutant : Laurent Petit (Université Paris Sorbonne / Espé de Paris, GRIPIC)

[16h30 – 17h] Propos conclusifs : Cédric Fluckiger et François Villemonteix (Université de Lille, CIREL)

Journée d’étude au Gresec : L’école en contexte numérique

Le Gresec (EA 608, Université Grenoble Alpes), laboratoire partenaire du Gis2if, organise une journée d’études le 6 avril 2018 à  l’IUT2 Grenoble (place Doyen Gosse) :

L’École en contexte numérique : logiques d’acteurs, action publique et enjeux industriels

Voir la présentation de la journée

Inscription gratuite mais obligatoire à : jde.espadon@gmail.com

Journée d’étude : Formation hybride, pourquoi, pour qui, comment ?

L’Espé de Paris, partenaire du Gis2if, organise une journée d’étude sur la formation hybride le mardi 20 février, sur le site Molitor.

La journée est organisée sous la forme d’un dialogue entre universitaires spécialistes de la question, consultants du domaine et praticiens ayant mis en œuvre des formations hybrides. Le public est invité à participer et à interagir fortement avec les intervenants.

Public:

Formateurs de l’ESPE, PEMF et conseillers pédagogiques du 1er degré, PFA et référents numériques des établissements pour le 2nd degré, étudiants en master MEEF Mention PIF et étudiants Master MEEF intéressés par cette thématique.

Intervenants

Laurent PETIT – ESPE Paris
Daniel PERAYA – Université de Genève
​Didier PAQUELIN – Université de Laval (Québec)
Sylvain VACARESSE – Université Rennes 1
Geneviève LAMEUL – Université Rennes 2
Marie BOURLA – ESPE PARIS
Frédérique LONGUET – ESPE Paris
Emmauelle VOULGRE – Université Paris-Descartes
Georges FERONE – ESPE Créteil

Voir le programme de la journée : Programme

Recension : Industrialiser l’éducation. Anthologie commentée (1913-2012)

L’ouvrage publié aux Presses de Vincennes sous la direction de Pierre Mœglin, Industrialiser l’éducation. Anthologie commentée (1913-2012), a fait l’objet d’une recension par Aude Seurrat pour la revue Communication et langages. L’article peut être téléchargé ici : Industrialiser l’éducation

Référence :

Seurrat Aude, « Industrialiser l’éducation. Anthologie commentée (1913-2012) », Communication & langages, 2017/3 (N° 193), p. 150-153. doi : 10.4074/S0336150017013151. url : https://www.cairn.info/revue-communication-et-langages1-2017-3-page-150.htm

AAC : Éducation permanente, Hors série

La revue Éducation permanente, dont le CNAM et l’AFPA (membres du Gis) sont partenaires, publie un appel à contribution pour un numéro hors-série à paraître en janvier 2019 sur les compétences transversales et la transférabilité des savoirs.

Les propositions d’articles (8 lignes + un titre) sont à adresser à paul.santelmann@afpa.fr avant le 10 Mai 2018.

Lire l’appel à contribution

Des nouvelles du PIA 3

Le Journal officiel a publié une convention datée du 29 décembre 2017 entre l’État et la Caisse des dépôts et consignations relative au programme d’investissements d’avenir (action « Territoires d’innovation pédagogique »)

Cette action serait dotée d’un financement conséquent (500 millions d’euros) ; cependant le texte indique que le financement « peut être modifié en tout ou partie à la hausse comme à la baisse » sur décision du Premier ministre.

Trois axes principaux sont cités :

  • « la préparation à l’entrée dans l’enseignement supérieur »,
  • « les ESPE du futur »,
  • les « Campus des métiers ».

D’autres actions sont prévues en faveur de la réussite des élèves, finançant « des initiatives d’éducation, particulièrement au numérique et par le numérique ».

Il s’agit de susciter des adaptations du système scolaire, en particulier

  • « pour exploiter le potentiel pédagogique des outils numériques et adapter les contenus et les pratiques d’enseignement aux mutations induites par ce nouvel environnement dès les premières années d’apprentissage (primaire), afin de lutter efficacement contre le décrochage ;
  • pour accompagner et le cas échéant accélérer les évolutions de l’enseignement professionnel et technologique (en particulier les lycées professionnels) ;
  • pour sensibiliser aux outils et aux usages du numérique ».

Le lancement de l’appel à projet est prévu au premier trimestre 2018 avec une sélection et une contractualisation avec les lauréats en septembre 2018.

Ce projet peut intéresser directement le GIS, qui pourrait être force de proposition pour fédérer des consortiums. Si vous souhaitez soumettre un projet dans le cadre du PIA, le bureau du GIS vous propose de recueillir vos intentions de projets afin de vous aider à construire votre consortium au sein du GIS, ou en vous signalant des points de convergence entre différents projets dont nous aurions connaissance.

Le bureau

Parution : Faire et dire l’évaluation

Faire et dire l’évaluation

Deux membres du Gis2if, Christine Barats et Julie Bouchard — en collaboration avec Arielle Haakenstad, ont assuré la direction d’un ouvrage récemment paru aux Presses des Mines, au sein de la collection « Sciences sociales » : Faire et dire l’évaluation. L’enseignement supérieur et la recherche conquis par la performance.

Présentation de l’éditeur :

L’injonction au « rendement » et à la « performance » a pénétré progressivement le monde académique au cours des quarante dernières années. En France comme dans d’autres pays d’Europe et d’ailleurs, l’évaluation s’est transformée au prisme de cet impératif : la régulation par la « collégialité » et le « jugement par les pairs » se sont doublés d’un « nouvel esprit de l’évaluation » peuplé d’« agences », d’« indicateurs », de « référentiels », de « classements »… Ce livre s’attache à comprendre l’émergence des fabriques contemporaines de l’évaluation, leurs déclinaisons dans différents pays et institutions ainsi que les changements qu’elles engendrent dans l’espace académique. Il s’appuie sur des enquêtes empiriques conduites dans sept pays (Allemagne, Belgique, Chine, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni) et portant sur des politiques publiques, des agences, des établissements d’enseignement supérieur, des « clusters » et des médias. En examinant les coulisses de l’évaluation académique contemporaine dans différents cadres nationaux et institutionnels, ce livre de sciences sociales permet de mieux comprendre les mécanismes sociaux et techniques de sa production, de sa circulation, de son appropriation ainsi que ses conséquences.

Journée doctorale Gis2if — Cirel

À la suite des journées d’études organisées à l’occasion de la publication de l’ouvrage Industrialiser l’éducation. Anthologie commentée (1913-2012), puis des 1ères journées du GIS de juin 2017, le bureau du GIS souhaite soutenir les doctorant·e·s des laboratoires membres et impulser des échanges entre équipes ainsi qu’entre chercheur·e·s novices et confirmé·e·s.

À l’occasion du colloque « e-formation des adultes et des jeunes adultes » qui aura lieu du 21 au 23 mars 2018 au Learning Center de l’Université de Lille, sous l’égide du laboratoire Cirel et des ses équipes internes (Trigone, Proféor, Théodile) une journée d’étude consacrée aux jeunes chercheur·e·s — doctorant·e·s en particulier — se tiendra la veille du colloque, le 20 mars 2018.

Les propositions de contribution, présentées sous la forme d’un document d’une page faisant apparaître clairement la question de départ, le cadre théorique utilisé, la problématique, la méthodologie de recueil et d’analyse de données, les premiers résultats obtenus et une bibliographie succincte, sont à adresser au Gis 2IF avant le 15 février 2018.

Ces propositions s’inscriront dans les thématiques structurant le GIS 2IF :

  1. Tendances actuelles dans la conception de ressources éducatives.

  2. Perspectives actuelles de l’industrialisation et de la marchandisation et relation entre industries culturelles et industries éducatives.

  3. Transformation des modes de gouvernance dans l’enseignement supérieur.

  4. Le numérique comme domaine de formation et de culture, littératie et culture numérique.

Les propositions sont à envoyer à l’adresse suivante : bureau2if@gmail.com

Grâce au soutien du Cirel et des équipes internes, les doctorant·e·s et jeunes chercheur·e·s pourront bénéficier de la gratuité d’inscription au colloque « e-formation des adultes et des jeunes adultes ».

Texte de l’appel : Journée doctorale CIREL — Gis2if

Éducation permanente, n°213 (2017-4) : Politiques de l’emploi et formation

La revue Éducation permanente, dont le CNAM et l’AFPA sont partenaires, consacre son dernier numéro aux relations entre emploi et formation.

La relation emploi/formation est-elle toujours introuvable ? Quelques décennies après l’assertion de Lucie Tanguy, ce dossier d’Education permanente aborde la question, à travers le prisme des politiques d’emploi. Face aux défis que le chômage de masse et les mutations de l’emploi posent au système éducatif et formatif, les auteurs s’interrogent sur la place que les politiques de l’emploi ont donnée à la formation, mais aussi au lien entre formation, parcours professionnels et transformations du travail. En effet, la France offre un paysage diversifié et foisonnant en matière de dispositifs dans lesquels la formation est mobilisée comme moyen d’insertion et/ou de retour à l’emploi, ou comme instrument des transitions professionnelles des actifs. Mais l’instabilité de ces dispositifs et la faible évaluation de leur impact sur l’emploi et l’employabilité des actifs soulèvent des questionnements récurrents, incitant à des réformes régulières qui n’ont pas toujours été convaincantes. Ce dossier entend contribuer aux réflexions actuelles sur la transformation du modèle français de formation professionnelle.

Voir le sommaire