Le GIS 2IF

Groupement d’Intérêt Scientifique 2IF

« Innovation, Interdisciplinarité,
Formation »

 

A l’initiative de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme à Paris, une structure fédérative, interinstitutionnelle et interdisciplinaire intitulée Groupement d’Intérêt Scientifique 2iF (Innovation, Interdisciplinarité, Formation) a été lancée.

Cette structure émergente a pour mission de faciliter le repérage, la fédération et la mobilisation des chercheurs, groupes et équipes de recherche travaillant en France et à l’étranger sur les stratégies d’innovation dans la formation et les phénomènes associés, sur les processus d’industrialisation de et dans la formation et sur les modalités d’apprentissage.

Elle permet notamment à ceux qui l’ont rejointe ou la rejoindront de nouer entre eux de fructueux échanges d’informations, de développer ensemble des programmes scientifiques et pédagogiques, éventuellement de les faire porter par cette structure, de faire connaître leurs travaux et réalisations au-delà de leur  communauté disciplinaire, d’acquérir une plus grande visibilité nationale et internationale et de bénéficier des financements et soutiens que les institutions ont l’habitude d’accorder à des structures fédératives.

Cette volonté de regroupement est le fruit de concertations menées durant plusieurs années au sein du Séminaire Industrialisation de la Formation. Elle résulte également d’échanges engagés depuis plusieurs mois avec des collègues intéressés par ce projet de structure et dont certains expriment dès maintenant le souhait d’être associés à sa création.

Actions en cours et envisagées

Les initiatives que le Gis aura à prendre ou à soutenir iront, en fonction des besoins et des moyens disponibles, des projets les plus modestes aux actions les plus audacieuses.

Quatre types de ressources seront plus spécialement sollicitées

  • financement par les tutelles (ministères, collectivités territoriales) et en provenance de l’ANR…) ;
  • contribution des unités membres du Gis (notre proposition est de réduire au minimum leur contribution de base et de solliciter leur engagement financier au coup par coup pour des opérations auxquelles elles prendraient part ;
  • soutien d’une structure fédérative (localisation, mise à disposition de ressources humaines et techniques) ;
  • engagement bénévole des responsables et cadres du Gis.