Archives de catégorie : Non classé

Réflexion autour du texte fondateur GiS 2IF

Le 9 décembre prochain se tiendra, de 9h à 16h30, à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme à Paris, une journée d’étude consacrée à la recherche sur les usages et les enjeux du développement des outils et médias dans la formation. Cette journée sera le point de départ de la création d’une structure fédérative, interinstitutionnelle et interdisciplinaire que nous proposons d’intituler Groupement d’Intérêt Scientifique 2iF (Innovation, Interdisciplinarité, Formation).

Ce document est une première ébauche destinée à être discutée, amendée et enrichie par ceux qui, dès sa fondation, seront intéressés par le GiS2iF. Nous vous invitons donc à l’examiner et, si la perspective vous intéresse, à nous faire part dès maintenant de vos observations par mail à l’adresse 2if [at] msh-paris.fr ou au plus tard au cours de la séance.

Fichiers joints :

gis2if-v16-11-29

Entretien avec Max Egly – Canal Tématice – Vidéo – Canal-U

Après des études de philosophie à l’ENS Saint Cloud, il intègre le centre audiovisuel et est nommé chargé des études et des recherches, puis il intègre la Radio-télévision scolaire où il travaillera en particulier avec Henri Dieuzède. Il accède ensuite à des responsabilités, mais n’apprécie pas la charge administrative. Son rôle dans l’expérimentation de tv Niger à partir de 1964, où la télévision scolaire est à l’origine d’un développement original de la scolarisation, l’amènera à participer à de nombreux dispositifs de coopération éducative, comme à Bouaké en Côte d’Ivoire, même si ensuite selon ses termes « l’audiovisuel ne fut plus à la mode ».

Source : Entretien avec Max Egly – Canal Tématice – Vidéo – Canal-U

>> à voir aussi : Le Zéro

SIF

Ce carnet s’articulera autour des travaux et des réflexions du séminaire Industrialisation de la formation (SIF). Il se concentre sur les phénomènes d’innovation dans la formation et les phénomènes associés à l’innovation, sur les phénomènes d’industrialisation de et dans la formation et sur les interactions entre innovation et industrialisation. Ce séminaire réunit une vingtaine de membres cooptés et ses travaux interdisciplinaires portent, dans une perspective critique, sur les modalités et les enjeux de l’industrialisation de la formation initiale et sont structurés autour des trois axes suivants : l’analyse des outils et médias éducatif, du manuel aux réseaux numériques ; l’étude des méthodes pédagogiques et des modèles organisationnels visant à aligner les modes de fonctionnement de l’enseignement sur celui des entreprises ; l’examen des stratégies des acteurs et des institutions, notamment dans le cadre de la territorialisation des industries éducatives. Ces travaux donnent régulièrement lieu à des colloques et publications : articles, n° spéciaux de revue, ouvrages.